Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 23:38
Mon frère est venu nous retrouver et passer quelques jours avec nous, au vert. Ca me fait du bien de voir un peu de la jeunesse (j'exagère, mais à peine, je vous promets).

On plaisante, on bouge... mais il m'a quand même sorti à son arrivé "quoi, toi aussi tu fais la cure ?" !!!!! J'en suis pas revenue !

Samedi fut une mauvaise journée, car en voyant le docteur, je me suis aperçue que j'avais pris encore un kilo. En effet, je suis actuellement sur une pente ascendante, grossissante, ou épaississante..  J'en ai été minée, évidemment, car j'avais vraiment l'impression de faire attention à ce que je mangeais. Mais les fromages sont ici vraiment bons. On a envie de les goûter, les regoûter, le déguster encore, avec du bon pain évidemment ! et ça, ben... ça fait du bien au moral, mais pas aux hanches !!

La baisse de mon moral a été accentuée par l'ombre d'un problème de tyroïde qu'a fait planer sur moi le Docteur... " Ca fait un kilo par semaine... la tyroïde, on a vérifié ?" Moi... "non, mais c'est prévu"... elle "il faudra quand même" !

Et là dans ma tête tout s'est effondré ! Je pourrais être malade encore, ailleurs, les problèmes de thyroïde ça va souvent avec les maladies auto-immunes...

J'ai pleuré pas mal, à l'intérieur, j'ai même appelée mon psy, lui disant que j'en avais assez, que je n'avais plus envie...
Heureusement qu'il est là, celui-là... Il est vraiment très pro, toujours disponible, samedi, dimanche ou jour férié... en plein mois de juillet, je trouve toujours en lui une oreille attentive, et avec quelques mots, il a le don de pouvoir réorienter mes réflexions...

Mon moral est peu à peu remonté, pour mes parents et mon frère qui étaient avec moi, et aussi parce que j'ai commencé un régime encadré par une diététicienne, et qu'avant d'imaginer que je suis encore malade, peut être qu'il faut que j'accepte que mon comportement alimentaire est un peu anarchique, et c'est un doux euphémisme !

Le dimanche a été agréable. On est allé à Besse, à la foire aux vins et aux fromages... Haaa... les fromages auvergnats, le Cantal, le Saint Nectaire, le Bleu... tout un poème, et un plus, le fromage est l'un des seuls aliments que l'on peut manger sans modération, sans restriction digestive. Qu'on en mange 10 grammes ou 100 g, sur les besoins, ça n'a pas d'effet !
 
Sur le plan thérapeutique, Le début de semaine fut sans problème, même si la fatigue commençait à se faire vraiment sentir.

La semaine de soin a bien été du lundi au mercredi, en dépit de deux crises d'asthme carabinées, après effort... on est monté au Puy de Sansy, le point culminant du massif central. C'était magnifique, et le point de vue valait l'effort, mais... j'ai dû redescendre vite, très vite pour pas être en retard pour boire l'eau thermale... et... en arrivant, à l'heure, pafff !! la crise. Sans Ventoline®, évidemment... elle est passée en une bonne heure, et deux pulvérisation du médicament magique.

Et puis, la semaine s'est gâtée : Mercredi, j'ai d'abord eu un malaise le matin, après les soins. Pendant plusieurs minutes, j'ai perdu une partie de mon champ de vision, mes oreilles bourdonnaient, mais cela ne ressemblait pas une hypoglycémie... plutôt une chute de tension... en fait, j'ai appris que les eaux thermales par les gaz qu'elles dégagent peuvent provoquer ce type de réactions. Soit.

L'après midi et après la sieste absolument nécessaire, nous avons visité un village médiéval auvergnat, MONTPEYROUX, charmant, et nous avons gravi les quelques cent cinquante marches du donjon. Un effort physique un peu important, mais pas si méchant que ça.

Nous rentrons, et là, longtemps après, re crise d'asthme ! longtemps après, plusieurs heures... parfois, j'en ai assez !

Et puis le lendemain matin, température, mal au crâne, et là l'oreille droite... Otite ! On est obligé d'interrompre la cure, 48 h avant sa fin...

Avant de partir, je tiens quand même à repasser chez la nutritionniste... pour voir pour la thyroïde... J'ai perdu un kilo en cinq jours sans avoir faim et sans vraiment me priver ! Je suis bien contente de ce résultat !

Nous sommes rentrés vendredi, une voiture très chargée, à deux doigts d'exploser, avec un petit flacon d'antibiotiques locaux pour mon oreille !!!

Nous verrons les effets de la cure d'ici trois ou quatre mois, mais en conclusion, on peut dire que cette période de trois semaines ne fut pas vraiment reposante, contrairement à ce que mon gastro entérologue m'avait prédit. Peut être est ce reposant, mais certainement pas pour les malades !
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de audrey a
  • : Je viens de subir une chirurgie lourde et éprouvante, suite à une recto-colite hémorragique, une maladie chronique de l'intestin. Ce blog a pour objet de faire partager les différents sentiments, les centaines de questions que j'ai pu me poser depuis l'aggravation de la maladie. Je ne suis pas médecin, et ne détiens aucune autre connaissance que celle que mon expérience propre m'a permis de vivre. Puisse ce recueil de pensées, de questions, de doute, d'état d'âme et d'espoir être utile à d'autre
  • Contact

Recherche

Archives

Liens